share
Version imprimable

Current Size: 100%

Restauration collective saine et durable

Le Groupe Hospitalier Littoral Atlantique, les sites de restauration universitaires de La Rochelle, le restaurant d’entreprise de Léa Nature et la mairie de La Jarrie, s’engagent pour une alimentation saine, durable et de qualité avec Mon Restau Responsable®, démarche créée en 2016 par la Fondation pour la Nature et l’Homme et le réseau Restau’Co.

ATLANTIQUE
Sylvain Zercher, Responsable des Prestations Logistiques et de la Politique Hôtelière
chez Groupe Hospitalier Littoral Atlantique : « Entrer dans la démarche Mon Restau
Responsable est un signal fort vers nos patients, nos résidents et nos personnels leurs
montrant notre engagement à inscrire sur la durée notre restauration collective dans
la politique de Développement Durable initiée au sein du Groupe Hospitalier en termes
d’achats responsables, d’économie d’énergie... Une démarche fédératrice pour nos
équipes au profit du bien-être de nos convives, nos personnels et notre planète. »
Nombre de convives (en repas par jour) : 4 500, soit 1 600 000 par an
Nombre de sites engagés : 1
LES ENGAGEMENTS DE LA STRUCTURE
Bien-être
1. Réaménager la salle de restauration dédiée aux mamans au Pôle Femme Enfant.
2. Afficher un menu équilibré quotidiennement parmi les nombreuses composantes
que proposent les selfs ainsi que son tarif associé.
3. Permettre un accès direct aux menus à l’ensemble des patients.
4. Participer aux différentes manifestations nationales sur l’alimentation (JNAH, semaine
de la dénutrition, Le Grand Repas...).
5. Participer à l’éco-conception de la nouvelle Unité centrale de production, afin
d’orienter vers l’intégration systématique des aspects environnementaux.
Assiette responsable
6. Proposer un petit déjeuner «sain» en maternité.
7. Poursuivre l’augmentation de la part des produits alimentaires bio (actuellement 4
%) et sous signe de qualité (actuellement 12 %).
8. Développer une offre de plats enrichis «faits maison» par le déploiement de moyens
humains et matériels supplémentaires.
Eco-gestes
9. Réaliser un audit sur le gaspillage alimentaire suivi de la rédaction d’un plan d’actions
pour le réduire.
10. Supprimer totalement la distribution gracieuse de bouteilles d’eau en plastique.
11. Limiter le recours aux contenants à usage unique dans les selfs de Saint-Louis et de
Marius Lacroix.
12. Mettre en place les contenants réutilisables pour les convives du self emportant leur
repas pour consommation dans l’établissement.
12. Réfléchir à la mise en place d’une pré-réservation des repas servis aux selfs et/ou
dans les services de soins.
7
Engagement social et territorial
14. Etre régulièrement un terrain et un service d’accueil pour les personnes en travail
d’intérêt général (TIG).
15. Mettre en place une instance de dialogue social réunissant la Direction et des personnels
volontaires.
16. Limiter les risques de troubles musculosquelettiques sur le secteur de la Distribution
par la mise en place de plots de distribution au lieu de recourir à la chaîne plateaux
de type convoyeur.
17. Communiquer sur les actions d’amélioration des approvisionnements en lien avec
les objectifs à atteindre de la loi EGAlim.

Sylvain Zercher, Responsable des Prestations Logistiques et de la Politique Hôtelièrechez Groupe Hospitalier Littoral Atlantique : « Entrer dans la démarche Mon RestauResponsable est un signal fort vers nos patients, nos résidents et nos personnels leursmontrant notre engagement à inscrire sur la durée notre restauration collective dansla politique de Développement Durable initiée au sein du Groupe Hospitalier en termesd’achats responsables, d’économie d’énergie... Une démarche fédératrice pour noséquipes au profit du bien-être de nos convives, nos personnels et notre planète. »

Chiffres clés

  • Nombre de convives (en repas par jour) : 4 500, soit 1 600 000 par an
  • Nombre de sites engagés : 1 (l'hôpital St-Louis de La Rochelle) 

NOS ENGAGEMENTS

Bien-être

1. Réaménager la salle de restauration dédiée aux mamans au Pôle Femme Enfant.

2. Afficher un menu équilibré quotidiennement parmi les nombreuses composantesque proposent les selfs ainsi que son tarif associé.

3. Permettre un accès direct aux menus à l’ensemble des patients.

4. Participer aux différentes manifestations nationales sur l’alimentation (JNAH, semainede la dénutrition, Le Grand Repas...).

5. Participer à l’éco-conception de la nouvelle Unité centrale de production, afind’orienter vers l’intégration systématique des aspects environnementaux.

Assiette responsable

6. Proposer un petit déjeuner «sain» en maternité.

7. Poursuivre l’augmentation de la part des produits alimentaires bio (actuellement 4%) et sous signe de qualité (actuellement 12 %).

8. Développer une offre de plats enrichis «faits maison» par le déploiement de moyenshumains et matériels supplémentaires.

Eco-gestes

9. Réaliser un audit sur le gaspillage alimentaire suivi de la rédaction d’un plan d’actionspour le réduire.

10. Supprimer totalement la distribution gracieuse de bouteilles d’eau en plastique.

11. Limiter le recours aux contenants à usage unique dans les selfs de Saint-Louis et deMarius Lacroix.

12. Mettre en place les contenants réutilisables pour les convives du self emportant leurrepas pour consommation dans l’établissement.

13. Réfléchir à la mise en place d’une pré-réservation des repas servis aux selfs et/oudans les services de soins.

Engagement social et territorial

14. Etre régulièrement un terrain et un service d’accueil pour les personnes en travaild’intérêt général (TIG).

15. Mettre en place une instance de dialogue social réunissant la Direction et des personnelsvolontaires.

16. Limiter les risques de troubles musculosquelettiques sur le secteur de la Distributionpar la mise en place de plots de distribution au lieu de recourir à la chaîne plateauxde type convoyeur.

17. Communiquer sur les actions d’amélioration des approvisionnements en lien avecles objectifs à atteindre de la loi EGAlim.

 

EN SAVOIR SUR MON RESTAU RESPONSABLE : UNE MÉTHODE ORIGINALE POUR PROGRESSER

Repenser la manière de concevoir ses menus, d’acheter des matières premières saines, de qualité et de proximité, de les préparer, de limiter le gaspillage ou encore de valoriser ses déchets ne peut pas se faire en un jour, ni sans un minimum d’aide. C’est pourquoi la Fondation pour la Nature et l’Homme et le réseau Restau’Co ont créé en 2016 Mon Restau Responsable®, première garantie participative dédiée à la restauration collective. Pas de note, de label ou de classement, Mon Restau Responsable® propose une méthode souple et évolutive qui vise à impulser une démarche volontaire de progrès sur la durée, en privilégiant la concertation entre les différents acteurs locaux impliqués.

Tout commence par une séance d’engagement à l’occasion de laquelle chaque établissement présente ses engagements face à ses convives, producteurs, distributeurs, associations, élus, etc. Les engagements seront ensuite réexaminés par ces mêmes parties prenantes d’ici 6 mois à 2 ans pour jauger de leur bonne réalisation. A la clé, la garantie Mon Restau Responsable décernée, non pas par la FNH et Restau’Co, mais bien par les publics et parties prenantes de chaque restaurant