share
Version imprimable

Current Size: 100%

Qui sommes-nous?

Le Groupe Hospitalier, un acteur économique

Le Groupe Hospitalier de La Rochelle - Ré - Aunis est un acteur économique important du bassin rochelais et de la Charente-Maritime, dont il constitue le principal employeur.
Ce sont ainsi plus de 4000 personnes dont 300 médecins (chiffres en nombre d'agents) qui sont employés dans les divers établissements du Groupe pour assurer l’ensemble des activités de soins, administratives, techniques et logistiques.

Le Groupe Hospitalier, un acteur de santé

Pour répondre aux besoins de santé, le Groupe Hospitalier de La Rochelle - Ré - Aunis dispose de plus de 1 729 lits et places d’hospitalisation, auxquelles s’ajoutent les unités de consultations situées au sein ou à l’extérieur des sites hospitaliers.
Pour exercer ses activités dans le cadre d’un partenariat avec l’ensemble des acteurs de santé du territoire et de la région, le Groupe Hospitalier de La Rochelle - Ré - Aunis a conclu de nombreuses conventions avec d’autres établissements de santé (court séjour et rééducation), des établissements médico-sociaux (accueil des personnes handicapées et des personnes âgées), et des professionnels libéraux (réseaux ville-hôpital).


Le Groupe Hospitalier de La Rochelle - Ré - Aunis assure également des missions d’enseignement et de recherche :
L’Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI) et l’École de Formation des Aides Soignants sont implantés à l’hôpital Saint-Louis.
Chaque semestre, l’établissement accueille entre 75 à 100 médecins en formation (internes).

Comme dans de nombreux hôpitaux, des recherches destinées à faire progresser les moyens de diagnostic et de traitement des maladies sont menées au Groupe Hospitalier de La Rochelle - Ré - Aunis.
Plusieurs services participent à des projets de recherches biomédicales, offrant ainsi à certains patients volontaires l’accès à des thérapeutiques innovantes.
La tumorothèque de l’établissement et le registre des Cancers en Poitou-Charentes contribuent également à cette démarche.

 

L'organisation administrative du Groupe Hospitalier

Le Groupe Hospitalier de La Rochelle - Ré - Aunis est un établissement public de santé, administré par un Conseil de Surveillance.
Ce Conseil est composé de représentants des collectivités locales, des usagers et des salariés, et de personnalités qualifiés. Il détermine la politique générale de l’établissement.
Le directeur, assisté de directeurs-adjoints, est chargé de la mise en oeuvre des orientations définies par le Conseil de Surveillance, et d’assurer la gestion et la conduite générale de l’établissement.
Les décisions importantes sont préparées en concertation avec plusieurs instances consultatives :

  • > la Commission médicale d’établissement, représentant les personnels médicaux (médecins, pharmaciens, sages-femmes),
  • > le Comité technique d’établissement, représentant les personnels non médicaux salariés,
  • > la Commission des soins infirmiers, de rééducation et médico-technique représentant les différentes catégories de personnels paramédicaux,
  • > le Comité d’hygiène de sécurité et des conditions de travail qui participe à la prévention des risques professionnels du personnel hospitalier.


Pour accroître l’efficience de la prise en charge et contribuer à l’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins, le Groupe Hospitalier de La Rochelle - Ré - Aunis
s’est organisé, depuis 2006, en pôles d’activité regroupant plusieurs services partageant des savoirs faire et des moyens humains et matériels.
Le Groupe Hospitalier de La Rochelle - Ré - Aunis met à votre disposition un règlement intérieur, accessible auprès du cadre de l’unité dans laquelle vous êtes hospitalisé ou sur le site de l'établissement.

 

Quelques chiffres clés

  • Plus de 76 000 entrées pour hospitalisation en MCO
  • Plus de 37 000 entrées pour hospitalisation en Psychiatrie
  • Plus de 45 000 passages aux urgences générales
  • Plus de 116 000 consultations externes en MCO
  • Plus de 1 800 naissances à la maternité

 

Un peu d'histoire

Conformément à l'édit royal de 1662, un hôpital général, dédié à Saint-Louis, est créé à La Rochelle en 1673 pour accueillir les indigents et les enfants orphelins ou abandonnés.

Déménagé en 1695 sur son site actuel, l'hôpital St-Louis connaît au XVIIIème siècle, sous la direction de l'ordre religieux des Filles de la Sagesse, une augmentation du nombre de ses pensionnaires (plus de 700 en 1733) et développe ses activités économiques et sociales malgré des difficultés financières chroniques : implantation d'une manufacture au sein de l'établissement pour occuper les pauvres, prise en charge des enfants trouvés, versement de pensions aux mères indigentes afin de prévenir les abandons.

A partir de 1765, avec l’ouverture du dépôt de mendicité de La Rochelle, l'hôpital se décharge des vagabonds, des mendiants, des déments ou des orphelins et entame, à partir de la Révolution, un long processus de médicalisation, qu'accompagne l'émergence de la notion d'assistance pour les plus faibles de la société.

Pour accueillir les malades mentaux, dont l'image sociale de personnes dangereuses laisse place progressivement à celle d'infortunés, un asile est construit à Lafond durant la Monarchie de Juillet. Le père du peintre écrivain Eugène Fromentin en est le premier directeur.

Le XXème siècle est marqué par les progrès spectaculaires de la médecine et le développement technologique. La différenciation des spécialités médicales entraîne une multiplication des services. Achevant sa laïcisation, l'hôpital poursuit le recrutement de professionnels de plus en plus qualifiés et spécialisés, et se place au coeur du système sanitaire local.

  • en 1948, l'hôpital départemental de Lafond est rattaché juridiquement à l'hôpital général
  • en 1976, le nouvel hôpital Saint-Louis est mis en service
  • en 1980 est créé le Centre d’Aide par le Travail « Le Treuil Moulinier »
  • à partir de 1981, le Centre de Soins pour Personnes Agées « Fief de la Mare » accueille des patients en moyen et long séjours
  • en 1995, l’hôpital départemental de Lafond est renommé « Hôpital Marius Lacroix », du nom d'un résistant rochelais
  • en 1999, L'Institut de Formation en Soins Infirmiers est rattaché juridiquement au Centre Hospitalier
  • en 2003, ouverture du nouveau Centre d'oncologie et de radiothérapie
  • en 2004, ouverture de la Maison d'Accueil Spécialisée « La Fontaine du Roc »
  • en 2012, ouverture du nouveau Pôle Femme Enfant
  • en 2014, ouverture d'une antenne de l'HAD à Rochefort
  • en 2015, le Centre de Soins Château de Marlonges rejoint le Groupe Hospitalier
    Le 1er juillet 2018, une Direction commune s'est mise en place entre le Groupe Hospitalier de La Rochelle-Ré-Aunis, les Centres Hospitaliers de Rochefort et de Marennes et l'EHPAD "Val de Gères" à Surgères (pour en savoir plus).

Toutes ces grandes étapes jalonnent la longue et riche histoire hospitalière rochelaise.