share
Version imprimable

Current Size: 100%

Qualité de Vie au Travail (QVT) au GHLRRA : Faciliter l’accès et le maintien dans l’emploi


Qualité de Vie au Travail (QVT) au GHLRRA : Faciliter l’accès et le maintien dans l’emploi

Pour revenir à la newsletter

              

Qualité d evie au travail

Le Groupe Hospitalier de La Rochelle-Ré-Aunis a adopté en 2015 un plan QVT qui peut se résumer en 4 chapitres majeurs (cf newsletter n°8 ) :

- Faciliter l’accès et le maintien dans l’emploi.
- Risques professionnels et conditions de travail.
- Favoriser l’expression des personnels.
- Conciliation vie privée / vie professionnelle.

Ces chapitres sont découpés en 26 objectifs auxquels correspondent 65 actions concrètes.

Nous allons vous présenter en détail certaines actions relevant du premier chapitre à savoir :

 Faciliter l’accès et le maintien dans l’emploi

1/ Des actions vis à vis des demandeurs d’emplois :

 Il faut rappeler à cette occasion que l’établissement est le plus gros employeur du département avec plus de 4 000 salariés rémunérés et qu’il a constamment créé de l’emploi sur ces 10 dernières années (28 en 2016).

> Un  accueil important des stagiaires en formation sur le bassin d’emploi, près de 820 chaque année.

> Un engagement fort de la politique d’insertion dans l’emploi avec le recrutement des personnes en contrat aidé (CAE, emploi d’avenir…) lesquelles sont accompagnées par des tuteurs spécifiquement formés et des formations adaptées à leur parcours  (50 à 80 personnes par an). Ce travail est mené en lien avec le pôle emploi et les Missions d’Insertion Locale.
> Une réponse systématique aux demandes d’emploi avec l’installation d’un logiciel spécifique de gestion des candidatures.
> L’emploi à un taux d’environ 6% des travailleurs handicapés ou des personnes reconnues inaptes à l’exercice de leur fonction. Le recours pour certaines prestations à des établissements employant des travailleurs handicapés.

2/ Un accompagnement des salariés au cours de leur carrière :

> La mise en place d’une procédure d’accueil complète :
Dans l’institution et dans le service qui se traduit par une journée d’accueil, la désignation d’un référent et la remise d’un livret d’accueil pour tous les salariés permanents.
Des journées d’accueil spécifiques sont aussi organisées pour certains métiers : secrétaires médicales, cadres, infirmiers. Cette procédure est évaluée régulièrement.

> Une volonté de renforcer la mobilité interne :
La possibilité chaque année pour les salariés de faire des vœux de mobilité interne et concrètement ce sont près de 20% des personnels qui tous les ans changent d’affection et donc d’emploi.

> Un accompagnement dans la formation et la promotion professionnelle :
L’accès au statut de la fonction publique reste fort avec d’une part un accès au CDI dans des délais plus courts que ceux prescrits par la loi et avec d’autre part, 100 titularisations comme fonctionnaire réalisées chaque année.
Régulièrement à travers l’organisation de concours et la réunion des commissions administratives paritaires des promotions de grades sont effectuées. Cela concerne plus de 150 salariés chaque année.
Le GH maintient un plan de formation ambitieux qui se traduit par le fait que chaque année près de 70% des salariés ont accès à au moins une formation. Chaque agent peut disposer d’un passeport  de formation qui recense les formations suivies.
L’établissement accompagne aussi les agents qui souhaitent obtenir une promotion à travers une formation longue. Des préparations aux concours sont organisées et environ 40 salariés sont tous les ans entièrement pris en charge au titre de formations longues et diplômantes d’une durée de 1 à 3 ans.

> Une Gestion Prévisionnelle des Métiers et des Compétences aboutie :
Pour chaque agent, à partir d’un répertoire national, le GH a réalisé une fiche métier et une fiche de poste, locales.
Toutes ces données étant informatisées, sur cette base, et au regard des compétences attendues pour le poste occupé, tous les salariés non médicaux bénéficient d’un entretien annuel d’évaluation et de formation.
Ces démarches permettent aussi de réaliser des recrutements plus adaptés et de produire régulièrement des pyramides des âges par métier de façon à anticiper les besoins institutionnels de recrutement.

> Accompagner les demandes de reconversion :
A travers l’organisme paritaire de formation auquel cotise (l’ANFH) le GH permet à tous les agents qui le souhaitent  d’obtenir l’accès à un bilan de compétence et  pour certains,  une formation longue hors du champ professionnel (CFP) peut être financée de façon à se reconvertir vers un nouveau métier.

3/ Des actions spécifiques pour les agents hospitaliers en difficulté face à l’emploi :

 En lien avec le Service de Santé au Travail, la DRH met en place une aide personnalisée pour les agents en reconversion pour des raisons de santé. Les agents sont accompagnés dans le cadre d’un reclassement statutaire.

Cette action se décline notamment à travers :
 

> Une commission spécifique (DRH, Direction des Soins, Service Social, Service de Santé au Travail) qui se réunit régulièrement pour étudier les situations individuelles.
> Des tentatives de reclassement systématiques et multiples qui sont  engagées en fonction des restrictions.
> Des actions de formations qui peuvent déboucher sur un titre professionnel.
> Des entretiens de retour à l’emploi menés par l’encadrement à l’issue d’une absence de longue durée.
> Un aménagement de poste réalisé en lien avec l’ergonome de la DRH et parfois un spécialiste extérieur (Service d’Appui au Maintien dans l’Emploi des Travailleurs Handicapés, par exemple).

L’établissement a lancé fin 2016 à destination de ses salariés, une campagne de communication en 5 étapes sur le handicap en partenariat avec le Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique. Il travaille également avec celui-ci pour assurer le financement de mesures permettant le maintien dans l’emploi (notamment formation et achat de matériel). Enfin le GH négocie actuellement pour passer une convention globale avec le FIPHFP (Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique).  

4/ Un suivi médical des salariés à la fois spécifique, multiple et organisé :

 Lors de leur prise de poste et tout au long de leur carrière, tous les salariés du GH sont suivis et accompagnés par un Service de Santé au Travail propre à l’établissement.

Ces dernières années, conformément au projet social, celui-ci a vu ses moyens être renforcés tant en quantité qu’en compétences : médecins, infirmières, secrétaires, psychologue, préventeur et ergonome.